Bâton de pluie.

Publié le par Maman

Les bâtons de pluie c'est chouette mais c'est un peu cher. On se lance dans un "made in maison"?

Nous avons besoin de :

  • clous à tête plate
  • un rouleau en carton (essuie-tout, papier cadeau...)
  • du carton
  • des ciseaux
  • du ruban adhésif
  • un crayon
  • du riz
  • des serviettes de table en papier
  • de la colle liquide (vinylique blanche, super pour les enfants qui en mettent partout)
  • un pinceau
Bâton de pluie.

Première étape réservée aux parents, plantez les clous sur l'ensemble du rouleau en carton. Plus il y en a, plus le son sera joli.

Bâton de pluie.

Sur le carton, reportez la taille de chaque extrémité du rouleau pour ensuite boucher les côtés. Découpez-les en faisant des franges, cela permettra de bien fermer le bâton de pluie et d'éviter toute catastrophe.

Bâton de pluie.

Fermez l'un des côtés en rabattant les franges sur le bâton. Fixez le tout avec du ruban adhésif.

Bâton de pluie.

Remplissez le rouleau de riz, puis, fermez le deuxième côté.

Bâton de pluie.

Etalez un peu de colle liquide sur le bâton.

Je vous conseille de commencer par la première moitié, vous éviterez ainsi d'en mettre partout et d'abîmer le papier fraîchement collé.

Bâton de pluie.

Avant que la colle ne sèche, placez-y les morceaux de serviette en papier et ajoutez-y une nouvelle couche de colle. Cela va permettre aux serviettes de bien adhérer au carton, une fois sèche, votre réalisation va durcir et sera donc plus solide.

Après séchage vous pouvez faire la même chose sur la deuxième moitié.

Le collage des serviettes permet d'emprisonner les clous, ils seront donc ensuite inaccessibles. Pas de danger pour les Crabichounes qui auraient envie de les retirer.

Petite précision pour la décoration du bâton de pluie : j'aurai dû dans un premier temps, utiliser la technique du papier mâché pour emprisonner les clous avec un mélange moitié colle vinylique/moitié eau et du papier absorbant (journal ou essuie-tout) puis décorer le bâton avec du vernis colle (que je n'ai pas) et l'épaisseur décoré de la serviette (il faut donc la dédoubler). Par manque de temps et de matériel, nous avons collé les serviettes entières avec la colle vinylique. L'effet final est presque le même, un peu moins dur et moins brillant.

Bâton de pluie.

C'est sec ! Admirons et écoutons le résultat. Léo adore son nouveau jouet qui passe de bâtons de pluie à engin de guerre en quelques secondes. Enfin un instrument de musique sympa pour les oreilles des parents.

Publié dans Arts Plastiques, Musique

Commenter cet article